ASF: Nos analyses



 

Nos analyses



G.Clément Le 29-04-2017 par G.Clément
 

Analyse sociologique du premier tour de l'élection présidentielle 2017


Le premier tour de l'élection présidentielle 2017 est terminé. Le candidat mondialiste, Emmanuel Macron et la candidate souverainiste, Marine Le Pen, sont qualifiés pour le second tour, mais cette dernière n'a pas obtenu le score espéré. Alors qu'elle naviguait entre 28 et 31% des intentions de votes, elle a fini à 21,30%. Cette chute sensible montre la versatilité des Français quand, pourtant, les circonstances et les enjeux sont si lourds pour leur pays.

Avant de se livrer à quelque pronostic que ce soit, il faut analyser la structure des votes pour en tirer de quoi apprécier le résultat final, et esquisser l'évolution future du corps électoral.

Une étude d'IPSOS sur la sociologie des électorats, éclaire particulièrement la scène des présidentielles 2017.

Qu'y constate-t-on ? D'abord la césure du pays en trois partie inconciliables : les souverainistes, représentés par le Front National de Marine Le Pen, les mondialistes, représentés par le mouvement « En Marche » d'Emmanuel Macron et l'extrême gauche représentée par Jean-Luc Mélenchon.

A.   Répartition des votes par âge et par sexe.

Analyse par âge et sexe


Les chiffres sont significatifs :
  •   Marine Le Pen réunit 21% des jeunes de 18-24 ans contre 30% à Mélenchon et 18% à Macron. Quand on sait que Mélenchon fut premier dans les quartier dits « sensibles », on voit bien que l'origine des électorats est très différente entre ces deux candidats et qu'elle domine Macron dans cette classe, non seulement en pourcentage (Macron réunit 18% de cette classe) mais aussi en cohésion. Ces jeunes Français sont ceux qui sont exclus des collèges et lycées, rackettés à la sorties des cours et méprisés par les dirigeants.
  •   Dans les classes réunissant la population active (25-34 ans, 35-49 ans et 50-59 ans) Marine Le Pen domine le tableau avec 26,66% de votants, contre 23,33% à Macron et 22,33 % à Mélenchon (Il s'agit de la moyenne des trois classes d'âges concernées)
  •   Enfin, la population proche de la retraite ou retraitée (Celle des classes 60-69 ans et 70 et plus) a voté pour Fillon (36%) et Macron (26,33%) bien plus que pour Mélenchon (12%) et Marine Le Pen (14,33%)
On aperçoit donc dans ce tableau un électorat actif, plutôt jeune, et Français de souche pour Marine Le Pen. L'électorat de ceux qui voient dans les bouleversements actuels de la France une atteinte à leur mode de vie,  leurs moeurs, et leur avenir économique autant qu'à leur environnement.. Elle représente donc, même si elle ne souhaite pas le mettre en avant, le peuple d'origine européenne de France à majorité judéo-chrétienne (A peine 5% des musulmans auraient voté pour elle).

Le grand prix du désastre dans cette catégorie revient à François Fillon qui ne réunit que 9% des jeunes de moins de 24 ans, 10% des Français actifs, et 36% des retraités ou assimilés. Lorsque ces derniers cesseront de voter, il ne comptera plus.

B.   Votes selon le statut

Analyse selon statut


Les catégories sont réduites à trois : salariés (public et privé) – travailleurs à leurs comptes – chômeurs.

C'est dire que les écarts entre les membres de la catégorie « travaillent à leur compte » sont extrêmes : un patron d'une entreprise de service, un agriculteur, un avocat, un médecin, un menuisier ou un auto-entrepreneur sont dans cette catégorie. Sans parler de ceux qui, ayant fondé une société commerciale pour exercer leur métier, se trouvent parmi les « salariés » et que d'autres peuvent être dans l'une et l'autre de ces deux catégorie à la fois.

Ces réserves étant faites que constate-t-on ?

1.   Chez les salariés Marine Le Pen réunit 26% des suffrages contre 24% à Macron et 21% à Mélenchon. (Notons que Fillon là encore se distingue avec un petit 11% des voix).

2.   La répartition des votes de ceux qui sont à leur compte devient paradoxale et montre  la dissonance cognitive instillée depuis des décennies par l'éducation nationale et les médias dans la conscience politique des Français. En effet, ces artisans et professions libérales votent à 24% pour Mélenchon et Macron qui, réunis, forment l'aile gauche des candidats. C'est à dire que 24% des « patrons » suivent Mélenchon qui veut aggraver leur taxation et limiter encore leur pouvoir de management ! Et le paradoxe ne s'arrête pas là puisqu'ils n'ont voté qu'à 16% pour Fillon, soi-disant « chantre » du libéralisme. Marine Le Pen obtient 21% de leurs votes ce qui n'est pas ridicule mais met en évidence la fracture nationale.

3.   Les chômeurs quant à eux se montrent plus cohérents en choisissant à 26% le F.N. et à 31% Mélenchon. On pourrait dire qu'ils se partagent ainsi entre ceux d'entre eux qui espèrent en un sursaut (Marine Le Pen) et ceux qui attendent que l'état continue et accroisse leur assistanat (Mélenchon). Quant à Macron, ils ne furent que 14% à le choisir et même seulement 8% à faire confiance à Fillon.

C.   Votes selon la profession

Analyse selon profession



Là encore on contestera le regroupement trop global tel que « cadres » ou « profession intermédiaire » dont les contenus sont hétéroclites. Quels rapports en effet entre un polytechnicien directeur général d'une grande société ou d'une grande administration et le directeur commercial d'une PME ? De même qu'est-ce qui unit un agriculteur et un plombier ?

1.   Chez les « cadres » on relèvera la même dissonance que plus haut puisque 19% d'entre eux votèrent pour Mélenchon (Extrême gauche) alors que 14% le firent pour Marine Le Pen. Mais quand on voit 33% des responsables aller vers Macron dont le programme est vide et les phrases creuses, on se pose des questions sur leurs facultés cognitives et sur la pertinence des décisions qu'ils doivent prendre tous les jours dans les domaines du recrutement ou du management. Ce constat en dit plus long sur l'état des entreprises françaises, sur l'opinion des cadres et leur formation, et sur la baisse de la productivité que l'on note depuis des années.

2.   Les « professions intermédiaires » sont également surprenantes par leur choix à gauche  (Mélenchon 22% et Macron 26%) quand elles ne donnèrent que 13% à Fillon et malgré tout 19% à Marine Le Pen qui tirent son épingle du jeu.

3.   Chez les « employés » et « ouvriers » on choisit respectivement à 32% et 37% Marine Le Pen contre 22% et 24% Mélenchon et 19% et 16% Macron. Le peuple, encore le peuple, plus lucide que les patriciens.

4.   Les « retraités » encore une fois montrent le peu de cas qu'ils font du pays et de leur descendance en se portant à 26% sur Macron et 36% sur Fillon. On suppose que ces derniers retrouveront leurs frères en se portant sur Macron au deuxième tour. Là se  trouve la limite du succès de Macron : les inactifs du 3ième et 4ième âge le soutiennent et l'enterreront donc avec eux.

D.   Votes selon les revenus

Analyse selon revenus


Ces chiffres sont cohérents avec ceux du tableau précédent.

1.   Les éleveurs ayant des revenus inférieurs à 2000 euros choisirent à 30% Marine Le Pen contre 16% Mélenchon et 24% Macron.

2.   Au dessus de 2000 euros, Marine Le Pen obtint les suffrages de 17,5% d'entre eux, contre 29% à Macron et 17% à Mélanchon.


Conclusion.

1.   La candidate souverainiste représente le peuple dans ses composantes les plus vives (Âge, activité)

2.   Dans les catégories les plus élitistes, si elle ne fait pas jeu égal, elle n'est pas insignifiante.

3.   La clef de l'élection se trouve dans les poches des électeurs de Fillon et surtout de Mélenchon.

Si les électeurs populaires de ce dernier penchent vers l'abstention, ils assècheront le bassin de Macron, et les voix de Marine Le Pen gagneront en poids relatif.

Si certains se reportent sur elle elle améliorera sa position.

Les électeurs de Fillon qui sont convaincus de la situation extrême où se trouve la France, ne peuvent que voter pour elle.

Et si le candidat du mondialisme apparaît pour ce qu'il est : insouciant du sort des Français, indifférent à l'être national et dénué de profondeur, alors la candidate souverainiste a encore une chance.

Mais pour ce qui est de l'avenir, la France est géographiquement coupée en deux, comme l'attestent les cartes des résultats du premier tour, et la jeunesse et la cohésion de son électorat rendent l'avenir du peuple français plausible s'il refait des enfants et choisit à nouveau la voie de l'excellence dans la formation et la qualité de ses oeuvres.


Georges CLÉMENT

Lien permanent
Source Ipsos

Partager :  

Note aux lecteurs du site



Pour apporter votre contribution ou suggérer un article, écrivez nous.


Chargement de l'article...        
Chargement de l'article...        
Chargement de l'article...        
Chargement de l'article...        
Chargement de l'article...        
Chargement de l'article...        
« Bienvenue ! La Direction de souverainete-france vous remercie de votre visite »
Site hébergé par SAS OVH - Code du site réalisé sous © et avec la collaboration de bénévoles sans outils web  -  pour navigateurs HTML5 IE, OPERA, Chrome et firefox (1024x768 minimum)
La direction a fait les démarches nécessaire pour toutes les autorisations de publications d'images et des textes. Merci de bien vouloir signaler toutes mentions de copyright © omises. Le site et concepteurs ne peuvent être responsables ni du contenu ni des avis éventuellement exposés

X

Mentions légales

Propriétaire du site Internet "souverainete-france":
Bernard Chalumeau - Membre fondateur "Alliance pour la souveraineté de la France" (loi 1901)
BP 20 - 77411 Claye Souilly

Propriété et hébergeur : - Le nom des domaines "souverainete-france" (org, fr, com) appartiennent à M.Bernard Chalumeau - Les sites sont hébergés par SAS OVH
Important: Les droits de propriété intellectuelle afférent aux sites "souverainete-france" appartiennent à Monsieur Bernard Chalumeau.
Toute utilisation, reproduction, diffusion, commercialisation, modification de toute ou partie du site, sans l’autorisation de l'Alliance pour la souveraineté de la France est prohibée et pourra entraînée des actions et poursuites judiciaires telles que notamment prévues par le code de la propriété intellectuelle et/ou le code civil.

Objet statutaire de l'Alliance pour la souveraineté de la France (J.O du 31/01/1998) : L’ALLIANCE POUR LA SOUVERAINETE DE LA FRANCE est un cercle de réflexion politique, économique, culturelle et sociale.
Elle a notamment pour but de réunir et de coordonner l’action et la réflexion de ses membres, de contribuer au débat public par des études et des analyses, particulièrement par l’édition et/ou la réunion de textes de référence de ceux qui tiennent à l’indépendance nationale (législative, politique, institutionnelle, administrative, territoriale, militaire, diplomatique, énergétique, fiscale, patrimoniale, économique, monétaire, bancaire, industrielle, commerciale, agricole, écologique, numérique, culturelle, linguistique, sociale, et autres), au respect de la souveraineté de la France qui est « une, indivisible, inaliénable et imprescriptible » et du principe de la compétence de la compétence.
L’ALLIANCE POUR LA SOUVERAINETE DE LA FRANCE propose des alternatives à toute démarche, à tout traité, à tout acte, projeté ou existant, qui contreviendrait à ces principes au sens des membres de l’association, ou à ceux de la Constitution de la Vème République approuvée par référendum, norme suprême du peuple français, étant entendu que tout texte adopté par le biais d’un référendum ne peut être modifié ou abrogé que par référendum.
L’ALLIANCE POUR LA SOUVERAINETE DE LA FRANCE a vocation à conduire sa réflexion et son action tant au plan national qu’international.
Elle promeut l’unité de la Nation française, de son identité et de sa culture, et la pérennité des français en tant que peuple, par le respect de la protection universelle de tout humain.
Elle diffuse les résultats de ses réflexions à la population ainsi qu’aux décideurs, y compris politiques, par tous moyens de communication usuels, sans restriction, et notamment par le biais de son site Internet.
Elle agit par ses propres moyens et par ceux des associations adhérentes.

Note concernant les cookies:
Ce site utilise les cookies pour son bon fonctionnement. Pour en savoir plus
Toute données enregistrées lors d'une adhésion dont @ip sont traitées en toute confidentialité avec droit de consultation/rectification par l'intéressé


X

Soutenez l'Alliance par un don


* Cliquez sur l'image PayPal *

Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En continuant de naviguer sur le site, vous acceptez les cookies